Réduire la peur des dentistes et EMDR

Publié avril 16, 2013 par zetadentalfr

Peur du dentiste et thérapie EMDR

Les approches psychothérapeutiques offrent une voie prometteuse dans le traitement de la phobie dentaire. Remboursée depuis peu par les Caisses d’assurance maladie allemandes, la technique EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) donne des résultats encourageants dans le traitement des phobies dentaires. Appliquée avec succès en Hollande pour diminuer la peur du dentiste, la technique EMDR est actuellement testée par les chercheurs de l’Université de Munster1 qui espèrent obtenir d’aussi bon résultats que leurs collègues hollandais. Le principe est d’amener le patient à se connecter avec le souvenir de l’expérience traumatisante dont la charge émotionnelle est ensuite inactivée grâce à la stimulation occulaire destinée à agir tour à tour sur les deux hémisphères cérébraux. Les chercheurs de la polyclinique dentaire de l’Université de Münster espèrent ainsi permettre à leurs patients phobiques de renouer sereinement avec les soins dentaires.

Peur phobique du dentiste : origine traumatique

La peur phobique du dentiste, qui n’a rien à voir avec de l’anxiété, se traduit par une peur panique, voire une terreur. L’émotion peut être réactivée par la simple évocation des soins dentaires, parfois par un bruit, une odeur ou encore la vision d’un instrument, comme une seringue par exemple. Un événement traumatisant vécu dans l’enfance, en rapport avec des soins dentaires ou une hospitalisation, est très souvent à l’origine de cette réaction disproportionnée. Ainsi, Claire, âgée de dix ans aujourd’hui, refuse de manière véhémente tout soin dentaire. Elle se débat et hurle dès qu’on tente de la faire asseoir sur un fauteuil de dentiste. Claire a été hospitalisée à l’âge de trois ans et depuis elle s’enfuit dès qu’elle voit une blouse blanche, explique sa mère, désolée de voir l’état dentaire de sa fille se détériorer sans pouvoir rien faire. La plupart du temps, une séance de soins qui s’est mal déroulée, une extraction particulièrement difficile ou des soins réalisés sans anesthésie, ont marqué la personne, devenue phobique à la suite de ce traumatisme. Il s’agit d’un véritable traumatisme puisqu’une partie des personnes phobiques présentent selon les psychiatres des symptômes analogues à ceux d’un état de stress post-traumatique. Dès lors, pour éviter la réapparition du souvenir du traumatisme, la personne phobique n’a d’autre choix que d’éviter toute situation en rapport avec l’événement traumatisant.

 Woodpecker® Détartreur piézo-électrique ultrasonique DTE D7

Peur phobique du dentiste et anesthésie générale

Retrouver le chemin du cabinet dentaire est un défi presque insurmontable et nombre de personnes choisissent de se faire traiter sous anesthésie générale. Cette solution, qui permet de traiter toutes les dents en une fois, n’est que très imparfaite et ne permet généralement que de réaliser des soins sommaires et des extractions. Même si certaines cliniques* se sont spécialisées dans ce type de soins, le plateau technique est généralement insuffisant pour réaliser des soins élaborés comme la pose de composites (plombages blancs) et il est impossible de réaliser des prothèses. De plus cette méthode peut se révéler un traumatisme supplémentaire en particulier chez l’enfant.

Plus d’information, voir sur http://www.zeta-dental.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :