L’implantation d’électricité dentaire

Publié mars 19, 2013 par zetadentalfr

Électricité dans la bouche suite à implant : que faire

Il faut agir. Pourquoi ? Parce qu’un point fusible non reconnecté par le corps ou par acupuncture va entraîner une atteinte organique rapide du système nerveux.

L’implant est le siège d’un galvanisme important (400 mv, alors que la limite supérieure tolérable est de 100 mv). La présence d’un liseré sombre qui colore la gencive (tatouage gingival) autour de l’implant confirme l’importance du galvanisme chez cette patiente. Fait étrange, l’implant (pourtant exposé à la salive durant la phase de cicatrisation) n’a commencé à poser problème qu’à partir du moment où la couronne or-céramique a été placée dessus. Or, la dépose de cette couronne, remplacée par une vis de cicatrisation en titane, n’a pas permis de faire cesser le galvanisme. Tout se passe comme si l’implant en titane avait été polarisé électriquement et ce de manière non réversible.
Dès lors, pour faire cesser le galvanisme responsable des décharges électriques, il n’y a que deux solutions.

• Déposer l’implant: c’est la solution la plus radicale car l’acte est particulièrement traumatisant et mutilant sur le plan osseux. Il exige de forer une carotte osseuse autour de l’implant. Dépourvu de ligament, l’implant ne peut être extrait comme une dent naturelle, comme expliqué dans le Pratikadent à la rubrique Implant (extrait de la rubrique sur le site des éditions Luigi Castelli). En outre, lors que la dépose, il y a toujours le risque de léser le nerf dentaire.

• Déposer les autres métaux présents en bouche, ici les amalgames dentaires au nombre de quatre et la couronne en métal. Rien ne garantit cependant que cela suffira à dépolariser l’implant car les réactions électriques peuvent perdurer entre les différents composants de l’alliage qui contient entre autres de l’aluminium.

En outre, se précipiter pour le faire est déconseillé. Il ne faut pas pratiquer de dépose d’amalgame tant que le système immunitaire n’est pas remis, les anesthésies vont créer une désynchronisation du cortex, ce qui va amplifier les troubles neurologiques, la présence des résidus mercuriels risque également d’aggraver les symptômes.

La priorité est de réguler le pôle cortex et cervelet, ce qui est possible en homéopathie par administration de trois unidoses de gelsenium par semaine à 15 CH pendant 2 semaines qui devraient calmer les tremblements.

Note : les patients qui habitent en Belgique peuvent se faire faire un BEOGRAMME (caméra GDV korotkov) qui permet d’objectiver l’atteinte énergétique.

Des soins appropriés pourront être effectués par un dentiste énergéticien. La dépose, envisagée ultérieurement, devra se faire avec des précautions spécifiques, en respectant un intervalle de temps suffisant entre deux déposes.

Électricité dans la bouche suite à implant : mécanisme pathogène

Pour expliquer les réactions de Mireille suite à la pose de l’implant, trois hypothèses peuvent être envisagées :

• Première hypothèse purement énergétique : sur le plan acupunctural, la tête gère le pôle commande (auto gestion organique). La pose de l’implant par l’échange ionique entre les différentes combinaisons de métaux en bouche a fait « sauter un point fusible » et entraîné le dépassement du système immunitaire.

Les points fusibles sont des points d’acupuncture que le corps court-circuite pour protéger le métabolisme profond. En cas de santé normale, le corps sait réactiver le point au moment opportun. Tout rentre alors dans l’ordre.

Dans le cas de Mireille, son système de gestion interne a été dépassé, s’il n’y a pas d’atteinte neurologique, virale ou traumatique, quelques séances d’acupuncture devraient remettre les circuits en route.

• Seconde hypothèse d’une atteinte neurale fonctionnelle, causée par l’implant. Ce type d’atteinte ne provoque pas de traumatisme au sens propre et n’est pas visible sur des examens normaux car il s’agit d’un problème fonctionnel. Les décharges électriques provoquées par l’implant causent un déséquilibre ionique à la surface des cellules nerveuses et perturbent la membrane cellulaire. Une cure de neuralthérapie devrait remettre les choses en ordre.

• Troisième hypothèse traumatique, infectieuse, ou dégénérative : ici, on n’est plus dans le champ de l’énergétique. Les examens traditionnels montrent, par exemple, une lésion du nerf trijumeau par compression ou lésion du nerf dentaire lors de la pose de l’implant (ce n’est pas le cas dans l’exemple de Mireille car la lésion du nerf dentaire se traduit par une anesthésie caractéristique de la lèvre).

LY® Lampe LED sans fil 2 en 1 à Photopolymériser et à blanchir les dents

Danger des implants dentaires en titane

Des cas comme celui-ci ne sont malheureusement pas isolés. Beaucoup de patients se plaignent après la pose d’implant de douleurs fantômes, alors que la radio ne montre pas d’anomalie. Parfois un champ magnétique pulsé permet d’atténuer la douleur. Celle-ci est parfois installée définitivement. Les dentistes énergéticiens, prompts à dénoncer les méfaits de l’amalgame au mercure, observent un silence prudent en ce qui concerne les implants dentaires. Pourtant, pas plus que l’amalgame au mercure ou que tout autre métal, le titane des implants n’est un matériau neutre. Des études* ont montré qu’il réagit en bouche en présence d’autres métaux pour produire des courants galvaniques. La mésaventure de Mireille l’illustre de manière criante. Et cependant, le monde médical garde le silence.
L’enjeu financier et la pression des laboratoires est telle que personne ne se risque à dénoncer les dangers liés au titane (dont des sommes colossales investies en communications ont fini par convaincre l’opinion qu’il est parfaitement neutre). Face à des symptômes comme ceux de Mireille, la réponse unanime des professionnels est toujours la même: c’est dans la tête, c’est psychique. Comme quoi le psychisme a souvent bon dos et se trouve invoqué bien à propos par ceux-là même qui lui dénient toute influence en d’autres circonstances.

Plus d’information, voir sur http://www.zeta-dental.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :