Pourquoi les dents peuvent se desserrer

Publié mars 14, 2013 par zetadentalfr

Déchaussement et langage des dents

Pour le langage des dents ou décodage dentaire, chaque atteinte (carie, abcès, etc.) possède une tonalité émotionnelle spécifique. Quelle est celle du déchaussement ? L’élément le plus spectaculaire par lequel se manifeste le déchaussement est la perte progressive de l’assise ou support osseux de la dent qui conduit à sa mobilité. Les dents finissent par bouger, vacillent sur leur base. Une personne qui chancelle sous le poids de charges trop lourdes à porter, telle est la situation mise en scène par le déchaussement. Voyez un haltérophile qui soulève une charge qui dépasse ses capacités de résistance, il titube sous le poids excessif, chancelle et finit par lâcher et s’écrouler. Les dents qui se déchaussent montrent exactement la même réalité et envoient le message que la personne croule sous un poids excessif accumulé sur ses épaules. Bien entendu, il ne s’agit pas d’un poids physique, comme dans le cas de l’haltérophile, mais d’un poids psychique qui accable de plus en plus au fil du temps et finit par déborder les capacités de résistance. « Je n’en peux plus, c’est trop lourd à supporter ! » crie le corps à travers le déchaussement.

Limites de l’approche conventionnelle du déchaussement

L’approche de la dentisterie classique se focalise sur les bactéries responsables de l’inflammation des gencives, puis de l’infection et de la fonte du support osseux de la dent. En médecine comme en dentisterie conventionnelle, la stratégie thérapeutique déploie ses efforts dans le but d’éradiquer le microbe (prise d’antibiotiques par voie générale, désinfection locale par irrigation, brossage des dents par un dentifrice ou un mélange aux propriétés antibactériennes). Remplacer les antibiotiques classiques par des antibiotiques « naturels »,comme les huiles essentielles par exemple, ne change rien au fond du problème car on reste dans une approche centrée sur l’agent extérieur, le microbe ou ennemi à combattre, au détriment des facteurs liés au terrain, c’est à dire à la personne elle-même. S’attaquer au microbe est utile, mais n’a que des résultats limités si on ne prend pas en compte les facteurs internes liés au psychisme.

Traitement du déchaussement : approche globale

Le traitement doit prendre en compte la dimension psycho-émotionnelle du déchaussement, ce qui ne dispense pas de faire pratiquer les soins locaux nécessaires, sans oublier les facteurs physiques, dont l’alimentation, l’hygiène locale, l’hygiène de vie, qui jouent un rôle important, comme détaillé dans le Pratikadent (également disponible sous forme de livre numérique), à la rubrique Déchaussement. Dans le cas de Christine, une antibiothérapie associée à une désinfection locale n’ont pas suffi à stopper la maladie. Le poids des soucis et des épreuves est d’autant plus lourd à porter qu’on se sent seul et que les charges émotionnelles ne sont pas clairement identifiées. Aussi, l’aide psychothérapeutique prend-t-elle une part décisive dans le processus thérapeutique global. Pouvoir verbaliser ses soucis, dire son chagrin ou crier sa colère face à l’écoute bienveillante d’un tiers, sont autant de moyens qui permettent d’alléger le poids des épreuves. La capacité de verbaliser ses émotions, propre à l’homme, a d’abord cette fonction, ne l’oublions pas et surtout, pensons à nous en servir.

Le déchaussement vu par le décodage dentaire

Une autre manière d’aborder le problème est de se demander : qu’est-ce qui fait qu’à un moment donné de ma vie, ce microbe se met à proliférer dans ma bouche et conduit à la perte de mes dents ? Si ce microbe prolifère, c’est que quelque part, le corps ou hôte le lui permet, l’accueille en quelque sorte, lui fournit la nourriture et les conditions (acidité, température, manque de défenses immunitaires locales) pour qu’il se développe. Un facteur essentiel de survenue d’une maladie parodontale est le psychisme. De très nombreuses études et observations cliniques ont mis en évidence le lien entre déchaussement et stress, à tel point qu’on se demande pourquoi ce fait reste encore à ce point dénié aujourd’hui et ce facteur si peu pris en compte.

Woodpecker® LED Curing Light LED.P

Un cas de déchaussement : le poids des épreuves

La charge psychique qui écrase la personne dont les dents se déchaussent, peut revêtir bien des aspects, dont celui des épreuves infligées par la vie. Il arrive en effet que la vie malmène à un point tel que la personne finisse par chanceler sous le poids des événements qu’elle doit endurer. Le déchaussement d’une ou plusieurs, voire de toutes les dents, en est la conséquence. C’est le cas de Christine dont les premiers signes du déchaussement commencent à se manifester pendant la maladie de son époux, maladie qui lui sera fatale. Malheureusement, ce décès marque pour Christine le début d’une longue série d’épreuves, familiales, financières et professionnelles. C’est pour Christine un long chemin de croix jalonné par le déchaussement et la perte progressive de ses dents dont le déchaussement s’étend et s’aggrave de plus en plus à mesure que les épreuves s’accumulent.

Décodage personnel du déchaussement

Si le cas de Christine, évoqué plus haut, est exemplaire, pour autant, il ne résume pas la signification du déchaussement mais en éclaire une facette. Il convient de décoder au cas par cas en prenant en compte les autres lésions dentaires et le contexte particulier propre à chacun : le déchaussement de la mère de famille n’est pas le même que celui du cadre stressé, encore différent de celui du retraité, lui-même différent du déchaussement de l’enfant, rare mais au caractère spéctaculaire (parodontite aigüe juvénile).
Un moyen d’éclairer sa problématique personnelle est de faire appel à l’analyse psychodentaire établie par Estelle Vereeck à partir d’une radio panoramique. L’analyse psychodentaire permet d’avoir une vision globale du problème de déchaussement à la lumière de son histoire personnelle.

Plus d’information, voir sur http://www.zeta-dental.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :