Hypnothérapie peur des dentistes

Publié mars 11, 2013 par zetadentalfr

De la peur à la phobie du dentiste

Lorsqu’une peur est intense et ne peut être raisonnée, on parle de phobie et dans le cas présent de stomatophobie. La peur intense qui caractérise la phobie s’assimile à une espèce d’allergie. En effet, on peut comparer la peur à une sorte de mécanisme immunitaire. De même que les défenses immunitaires ont pour fonction de nous défendre contre des dangers biologiques, qu’ils soient externes (microbes, virus) ou internes (cellules anormales), de même nos peurs ont une fonction protectrice. Nos peurs normales peuvent donc être comparées à un système immunitaire de détection des dangers potentiels qui nous menacent. Ainsi, il est naturel de ressentir de la peur dans des situations qui présentent un danger réel, peur de marcher au bord d’une falaise et de tomber dans le vide par exemple. Les peurs phobiques ressemblent à des allergies, comparable à ce que l’on appelle un choc anaphylactique. La phobie s’assimile à une flambée de peur aussi explosive et brutale que peut l’être une réaction allergique violente.

Racines de la peur du dentiste

Elles sont multiples car chaque cas est différent. Très souvent, il s’agit d’un soin dentaire ou médical qui s’est déroulé dans de mauvaises conditions et a imprimé une mémoire de peur dans l’inconscient de la personne. Cependant, les phobies des soins dentaires peuvent avoir d’autres origines. Ainsi cette jeune fille ressent sur le fauteuil du dentiste une peur disproportionnée, sans rapport avec les soins bénins qui lui sont proposés. Or, il s’avère qu’elle vit une situation de deuil par rapport à son père décédé récemment des suites d’un cancer. Elle pleure quand elle pense à lui. Elle le revoit sur son lit d’hôpital et l’image des seringues à côté de lui resurgit automatiquement. Ainsi, quand du fauteuil dentaire, elle aperçoit la seringue anesthésique, son inconscient lui renvoie l’image des seringues que sa mémoire a douloureusement imprimée et c’est une douleur insupportable qui est réactivée. Cette autre patiente ne peut se résoudre à engager des soins car elle ne supporte pas l’odeur régnant dans un cabinet dentaire et le goût laissé par l’anesthésie, anesthésie que paradoxalement elle ne craint pas.

Woodpecker® Détartreur piézo-électrique ultrasonique DTE D7 avec réserve d’eau

Traiter la peur du dentiste par l’hypnose

Le point commun de tous ces cas est qu’ils peuvent être relativement facilement résolus par l’hypnose, parfois en une seule séance. L’hypnose permet de pactiser avec son propre inconscient et d’y puiser les ressources nécessaires pour surmonter la peur. À l’aide de visualisations, de métaphores et de relaxation progressive, la séance conduit la personne à désactiver la charge émotionnelle liée au vécu à l’origine de la phobie, puis à anticiper le déroulement des soins de manière confiante et sereine. La détente ressentie, ainsi que la participation active du patient par l’expérience en état hypnotique et l’apprentissage du lâcher prise l’aident à trouver les ressources nécessaires pour diminuer sa peur de la douleur, de l’anesthésie ou tout simplement sa peur d’aller consulter. En outre, grâce à des outils complémentaires tels que la PNL, il est possible de créer sous hypnose un ancrage pour que le patient devienne autonome face à un épisode normalement douloureux ou stressant.

Traiter la peur du dentiste par l’hypnose : bénéfices secondaires

Premier bénéfice, la personne accède aux soins et préserve ainsi son précieux capital dentaire. Autre effet positif, elle prend conscience et expérimente grâce à l’hypnose qu’elle possède un certain pouvoir sur ses émotions et ses sensations corporelles. La personne ressort grandie de l’expérience avec une confiance et une estime de soi renforcée. Enfin, l’hypnose permet parfois d’apaiser spontanément des douleurs dentaires psychogènes, c’est à dire d’origine psychique, la séance ayant permis, sans que ce soit l’objet de la consultation, de faire des prises de conscience, de libérer des émotions, de résoudre des conflits. On peut ainsi soulager une dent dévitalisée restée sensible ou anormalement douloureuse.

L’hypnose se révèle donc un outil précieux en dentisterie holistique. Il serait dommage de s’en priver. Certains dentistes sont formés à l’hypnose. Il est possible de les trouver en parcourant les sites de dentistes car certains annoncent une spécialité en hypnose dentaire, particulièrement en Suisse. On peut aussi recourir à un hypnothérapeute, avant ou en accompagnement des soins dentaires: consulter la liste d’hypnothérapeutes intervenant dans le domaine dentaire, à partir du sommaire des thérapeutes.

Plus d’information, voir sur http://www.zeta-dental.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :