Le risque de mauvaise haleine

Publié mars 7, 2013 par zetadentalfr

Halitose : dangers de la mauvaise haleine sur la santé

Si les personnes souffrant d’halitose ou mauvaise haleine risquent de perdre leurs dents, à la fois par déchaussement et par dévitalisation, elles risquent également de perdre la santé. En effet, certains composés responsables de la mauvaise haleine ou halitose (putrescine, cadaverine) sont des facteurs de croissance. Ces composés ont la capacité de se fixer à distance sur des organes où ils induisent des tumeurs : Déchaussement et cancer.

Halitose : mauvaise haleine et déchaussement

Deux études récentes montrent que les composés volatils ou gaz responsables de la mauvaise haleine ont un effet destructeur sur les tissus qui leurs sont exposés. Mis en évidence par la première étude1, le responsable est l’hydrogène sulfuré (SH2). Celui-ci a en effet pour propriété d’entraîner la mort des cellules parodontales par apoptose ou destruction de la cellule.

La seconde étude2 montre que ce même hydrogène sulfuré accélère la prolifération des cellules destructrices de l’os ou ostéoclastes. Ces derniers sont des cellules qui participent aux remaniements osseux existant naturellement : phénomène d’apposition résorbtion qui permet, entre autres, les déplacements orthodontiques et au cours desquels l’activité des cellules qui construisent l’os ou ostéoblastes, s’équilibre avec l’action des cellules qui le détruisent ou ostéclastes. Sous l’effet de l’hydrogène sulfuré se produit une accélération du métabolisme cellulaire avec pour effet un emballement des mécanismes de destruction osseuse sous l’effet des ostéoclastes. L’équilibre est alors rompu et la destruction osseuse l’emporte, ce qui se traduit concrètement par des problèmes de résorbtion osseuse conduisant à la maladie parodontale ou déchaussement. Un cercle vicieux s’enclenche alors car le déchaussement est une cause fréquente de mauvaise haleine.

Halitose : mauvaise haleine et pulpite

L’hydrogène sulfuré dégagé en cas d’halitose ou mauvaise haleine, est également nocif pour les cellules pulpaires. Une étude3 montre en effet que l’hydrogène sulfuré affecte profondément le métabolisme des membranes mitochondriales des cellules de la pulpe dentaire (ou nerf), provoquant la mort cellulaire par apoptose.

COXO® Instrument 2 en1 Localisateur d’apex – Testeur de vitalité pulpaire I(V)

Située dans une cavité au centre de la dent, la pulpe (ou nerf) n’est cependant pas isolée de l’extérieur car des échanges se produisent en permanence à travers la dentine, tissu poreux, et l’émail qui se comporte en membrane sélective. L’hydrogène sulfuré pénètre et diffuse à travers les tissus durs de la dent pour affecter sa vitalité. Ce phénomène pourrait expliquer l’apparition des pulpites ou inflammation aigüe du nerf de la dent, encore appelée rage de dent.

À noter que les vapeurs tabagiques ont effet délétère sur la pulpe par un mécanisme voisin.

En cas de pulpite, la dévitalisation ou retrait du nerf de la dent est la seule solution.

Plus d’information, voir sur http://www.zeta-dental.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :