HYGIÈNE DENTAIRE: «LAVER»

Publié octobre 8, 2012 par zetadentalfr

La semaine de l’hygiène bucco-dentaire, qui a été lancée lundi 24 septembre 2012 à Yaoundé, veut notamment mettre l’accent sur l’importance de cet acte dans le quotidien de chacun.

 

L’hygiène bucco-dentaire est un ensemble de pratiques strictement mécaniques permettant d’éliminer la plaque dentaire qui se forme naturellement et en permanence à la surface des dents.

 

Bon nombre de bactéries présentes dans la plaque dentaire transforment les sucres (sucreries mais aussi chips, biscuits…) en acide lactique. L’action de cet acide sur l’émail dentaire aboutira à une déminéralisation de la dent et à l’apparition d’une cavité. C’est la carie. Chaque repas est potentiellement cariogène. Cependant, le pouvoir tampon de la salive permet de ramener l’acidité de la bouche (pH) à la neutralité. Toutefois, dans la bouche d’une personne mangeant constamment, l’acidité restera importante. Le risque d’apparition de carie s’en trouvera donc fortement accru.

 

Hygiène bucco-dentaire

 

Le tartre dentaire, qui est de la plaque dentaire minéralisée, ne peut plus être éliminé par simple brossage, et doit être enlevé chez le dentiste par un détartrage.

 

«Laver les dents» ou «balayer les dents», l’hygiène bucco-dentaire est d’abord, d’après les spécialistes, une question de termes.

 

D’après Dr. Cathérine Effila Ebe, chirurgien-dentiste, «il est important que les mots utilisés décrivent proprement le geste à faire». Cela pourrait éviter, poursuit-elle, d’avoir des gens qui se «brossent» simplement les dents, alors même que des résidus alimentaires qui restent incrustés peuvent leur provoquer des caries.

 

«Nous voulons apporter au consommateur la bonne information car la solution des problèmes bucco-dentaires commence par la prévention, c’est-à-dire l’hygiène», précise-t-elle. Afin que l’on ne se retrouve plus avec des enfants de 12 ans qui n’ont plus une seule dent saine ; ou des personnes qui indisposent les gens en public à cause de leur mauvaise haleine. Cible principale, les enfants. A cette occasion, plusieurs descentes sont organisées depuis mardi 25 septembre, dans plusieurs écoles des villes de Douala, Yaoundé et Bafoussam. Des guides pratiques ont même été conçus pour expliquer aux élèves, mais aussi aux parents, la technique d’un lavage de dents réussi. Pour les autres, des consultations gratuites sont organisées sur certains sites pilotes dans les deux premières villes citées. Occasion de sensibiliser les populations afin qu’elles prennent davantage soin de leurs dents ; occasion aussi de rappeler l’acuité de la menace.

 

Prévention

 

A ce jour, aucune étude épidémiologique n’a été menée au Cameroun sur l’ampleur de la prévalence des maladies bucco-dentaires au sein de la population. Ce qui ne facilite pas la circulation de statistiques fiables.

 

Le brossage dentaire doit avoir lieu idéalement deux à trois fois par jour après les repas.

En cas de brossage unique dans la journée, le moment optimal pour le faire est le soir. Ainsi la plaque bactérienne est éliminée avant le sommeil, durant lequel l’absence de mouvements favorise son accumulation.

Dans le cas de certaines maladies parodontales, une hygiène irréprochable est nécessaire à la stabilisation de la maladie.

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :